spadassin

spadassin [ spadasɛ̃ ] n. m.
• 1559; espadassin 1548; it. spadaccino, de spada « épée »
1Vx Homme d'épée. bretteur.
2Mod. et littér. Assassin à gages.

spadassin nom masculin (italien spadaccino, de spada, épée) Vieux. Amateur de duels. Littéraire. Tueur à gages.

⇒SPADASSIN, subst. masc.
A. — Vieilli, péj. Homme d'épée habile dont on louait les services pour sa protection ou celle de quelque personne. Synon. bretteur, ferrailleur. Duel avec un spadassin. L'escouade déconfite se le tint pour dit et disparut comme si elle eût été ingambe, tant le jeune duc inspirait de terreur à ces spadassins, gens de sac et de corde, qui n'étaient pourtant pas fort timides de nature (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 218). C'est à peine si le roi était en sûreté dans son Louvre et sa cour ressemblait à celle d'un petit prince d'Italie, entouré de complots et d'assassinats. Il lui fallait à son service, pour le protéger, des spadassins qu'on appela les mignons et qui furent ensuite les Quarante-Cinq (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 181).
B. — P. ext. Homme de main, tueur à gages. Le plus sûr moyen de préserver monsieur de Kergaz de tout péril est, à coup sûr, de se débarrasser du spadassin qui le devait tuer (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 473). Il a tiré en l'air et encaissé immédiatement le projectile de l'autre, un homme habile et sûr de soi, rompu au pistolet, un spadassin à gages (ARNOUX, Algorithme, 1948, p. 284).
P. anal. Celui qui est plein d'ardeur dans les débats d'idées, la critique, le pamphlet. La polémique, mon cher, est le piédestal des célébrités. À ce métier de spadassin des idées et des réputations (...) littéraires et dramatiques, je gagne cinquante écus par mois (BALZAC, Illus. perdues, 1839, p. 272). J'ai été payé, d'ailleurs, à la même caisse que vous, mais beaucoup plus cher, à cause de ma notoriété supérieure de spadassin catholique, laquelle m'a valu déjà de si abondantes richesses, comme chacun sait (BLOY, Journal, 1892, p. 52).
Rare, empl. adj. Devant ces héros de chair et d'os, je perdais mon intelligence prodigieuse, mon savoir universel, ma musculature athlétique, mon adresse spadassine (SARTRE, Mots, 1964, p. 110).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Subst. a) 1534 comte Spadassin, nom plais. d'un comte de l'armée de Picrochole (RABELAIS Gargantua, chap. 31, 7, éd. R. Calder, M. A. Screech, V.-L. Saulnier, p. 193); 1559 nom commun (AMYOT, Vies des hommes illustres, Agésilas, IX ds Fonds BARBIER); b) 1548 espadassin (N. DU FAIL, Baliverneries d'Eutrapel, éd. G. Milin, p. 60, 222), seulement XVIe s. (v. HUG.); 2. 1653 adj. (SCARRON, Dom Japhet d'Arménie, IV, 5 ds Fonds BARBIER). Empr. à l'ital. spadaccino « celui qui met facilement la main à l'épée » (dep. XVIe s., VARCHI, BERNI ds TOMM.-BELL.), d'abord « petite épée » (dep. XVe s. d'apr. DEI), dér. de spada « épée » (v. ce mot). Fréq. abs. littér.:73. Bbg. HOPE 1971, p. 223. — VIDOS 1939, p. 304.

spadassin [spadasɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1548; n. propre, in Rabelais, 1532; ital. spadaccino, dér. de spada « épée ».
1 Vx et péj. Homme d'épée, bretteur habile. Batteur (de fer), estafier, ferrailleur.
1 Je suis un spadassin, non un assassin. Il est vrai que ma profonde science de l'escrime m'assure des chances, et que mon épée est presque infaillible; mais, savoir bien le jeu, ce n'est pas tricher.
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, XX.
2 (Fin XVIe). Mod. et littér. Homme de main, assassin à gages (à l'époque des armes blanches). 2. Bravo.
2 Vous n'allez fréquentant que spadassins infâmes !
Hugo, Ruy Blas, I, 2.
3 Adj. || « Cette benoîte population (…) prudhommesquement spadassine » (→ Pérégriner, cit. 2, Rimbaud).
3 (…) chacun apportant ses petits mobiles secrets : complexes sanguinaires, lointaine hérédité spadassine, réveil cocardier (…)
Jacques Perret, Bande à part, p. 25.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Spadassin — Spa das sin , n. [F., fr. It. spadaccino a swordsman, from spada a sword.] A bravo; a bully; a duelist. Ld. Lytton. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • spadassin — Spadassin. s. m. Breteur qui se picque de tirer l espée & de se battre à toute occasion. Les honnestes gens fuyent les spadassins …   Dictionnaire de l'Académie française

  • spadassin — /spadˈə sin/ noun A swordsman, a bravo ORIGIN: Fr, from Ital spadaccino, from spada a sword …   Useful english dictionary

  • Spadassin — Un spadassin est à l origine un homme qui se bat à l épée, un ferrailleur qui recherche les duels. Par la suite le terme a désigné un tueur à gages. Le terme est utilisé en 1534 dans Gargantua de Rabelais[1]. On trouve des spadassins en… …   Wikipédia en Français

  • spadassin — (spa da sin ; Chifflet, Gramm. p. 238, dit espadassin) s. m. 1°   Bretteur, ferrailleur. •   Il n y avait que Scipion qui fût un peu spadassin, LESAGE Gil Bl. x, 2. •   Vous sacrifiez mon honneur à un faux point d honneur ; vous diffamez votre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SPADASSIN — s. m. Bretteur, ferrailleur. Les gens braves méprisent les spadassins …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SPADASSIN — n. m. Bretteur, ferrailleur, assassin à gages …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • spadassin — noun a fighter, duelist …   Wiktionary

  • spadassin —   n. swordsman; fighter …   Dictionary of difficult words

  • Le Spadassin — est un film muet français réalisé par Louis Feuillade, sorti en 1909. Lien externe Le Spadassin sur l’Internet Movie Database Version plus complète en anglais …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.